[COVID-19] Des mots pour penser à ceux qui pensent nos maux…

« Nous pouvons tous être des « aides soignants » ! ».
Kévin a choisi le jeu des mots pour parler de la situation.
Ces mots, aux sens pluriels face à un événement singulier… 

Bonjour à tous.
Vous êtes sûrement au courant,
et si vous ne l’êtes pas, je vais vous éclairer.
Nous subissons actuellement une crise.
Sanitaire rien il y a peu et voilà qu’aujourd’hui,
nous sommes les terriens au sommet des ennuis.

Alors avant de trouver un remède sain,
une sorte d’antivirus désactivant la transmission des cellules inf-octets,
on se doit de prendre tout le monde en compte-amis-nation,
ainsi que ses proches, parfois éloignés, épi-dé-mi-liers de soigneux soigneurs.

Car oui, nous pouvons tous être des « aides soignants ».
Prendre et rendre soin de ceux qui le font.
Celles et ceux qui sont au front, l’arme à l’oeil
et se battant au coeur de la crise en n’ayant que cela en tête.
Le corps médical quoi.

C’est à nous, rapidement, en se pressant,
de faire ainsi trôner ces quelques zestes simples
dans l’esprit collectif pour soutenir notre personnel.

Lavez les mains chaque heure, allez allez allez.
Prenez vos distances et restez chez vous.
Des gestes barrières, pour aller de l’avant, en quelques sortes.

Face à cette situation, j’en vois certains verts de rage.
D’autres avec une peur bleue.
Mais ce qui me rend triste, c’est cette vision d’un État gris pâle…

Cependant, même si ce n’est pas tout rose,
nous savons que d’un couleur viendra
où nous reprendrons bonne mine.
Crayons ensemble cet avenir taillé pour durer.
Ce futur, présent dans nos esprits rectifiant les erreurs passées.

En attendant, prenons soin de nous et des autres.
Continuons d’applaudir à nos balcons finement et bruyamment.
Et si là nous sommes en guerre disons,
Bientôt, nous passerons en guérison.

Écrit par Kévin BERTRAND.